Le regard dénié

Dénier, c’est exclure, et le regard n’apparaît pas ici comme une métaphore du voir, mais comme une question de savoir, de considérer ce qui mérite d’être pris en compte.

Vieillards, malades, moribonds, infirmes ou vulnérables : autant de personnes que la société moderne refuse de regarder.

Basta, 2017

Installation en faveur d’une mort digne, qui pose le problème éthique de la légitimité morale de l’acharnement thérapeutique.
Installation : Guillermo Forchino
Cinematographer : Arturo Marinho

Nature moribonde en
chaussettes rouges,
 2008

Regarder passer le temps au crépuscule de sa vie.

Fête à l’hospice, 2008

Montre une vieille dame qui attend tristement
un anniversaire qui ne sera jamais célébré.
L’œuvre exprime la solitude de la vieillesse
et l’abandon des personnes âgées dans les espaces
où on les confine pour mourir.

Falcon verde, 2009

L’expression « Falcon verde » reste gravée dans la mémoire collective des Argentins comme un symbole du terrorisme d’État.
L’œuvre fait référence aux enlèvements arbitraires pendant les années de dictature militaire en Argentine.
Sculpture: Guillermo Forchino
Cinematographer: Arturo Marinho

Processus de destruction
de la classe moyenne,
2001-2017

Cette œuvre vidéo, métaphore de la destruction d’une certaine classe moyenne argentine, nous montre des rats dévorant peu à peu trois personnages qui, impavides, ne manifestent aucune réaction face à tant de voracité.
Œuvre vidéo: Guillermo Forchino
Édition: Diego Pittaluga