Désaccordés

Forchino nous introduit dans un univers que, non seulement, réfute toute valeur esthétique mais encore nous contraint à plonger au cœur de la folie, de la difformité et de la laideur.

L’artiste aborde ce thème en façonnant des sujets expressifs prisonniers de leur propre corps, coincés dans leur fauteuil roulant, ligotés dans une camisole ou sous des fils de fer – offrant alors en outre une évocation saisissante de la torture pratiquée sous la dictature militaire argentine.

Ces œuvres capturent l’univers des « désaccordés », ces êtres qui détonnent ou s’écartent des modèles imposés par la société.