Parcours

G

Guillermo Forchino naît à Rosario en Argentine en 1952. Il est diplômé de l’École des Beaux Arts de l’Université Nationale de Rosario. En 1981, il poursuit des études de Restauration et Conservation des Œuvres d’Art à l’Université de Panthéon-Sorbonne à Paris en tant que boursier du gouvernement français.

En 1984, il retourne en Argentine où il s’installe et monte son propre atelier de restauration d’œuvres d’art. Cette même année, il est nommé au poste de conservateur-restaurateur au Musée de Beaux Arts Juan B. Castagnino à Rosario.

Entre les années 1985 et 2002, Forchino crée des œuvres sur le thème des asiles et hôpitaux psychiatriques. Ces travaux sont exhibés principalement en Argentine dans une série d’expositions intitulées « Desafinados » qu’il réalise avec les artistes Porta et Castaño.

Sans jamais abandonner cette thématique, au début des années 90 Forchino commence à travailler la résine polyuréthanne et à créer de nouveaux personnages, tous traités avec humour et une certaine ironie. Ces pièces sont éditées en série et distribuées en nombreux pays.

En 2016, après nombreuses expositions en Argentine et en Europe, le Centre Culturel Roberto Fontanarrosa de la ville de Rosario organise une rétrospective de son œuvre « The Comic Art », sous les auspices de l’Institut Français en Argentine et l’Alliance Française de Rosario.

En 2017, il participe à l’exposition « Le Regard Dénié » à la Fondation Osde à Rosario. Les sujets abordés sont la maladie, la vieillesse, la solitude, la politique et particulièrement la dysthanasie ou acharnement thérapeutique dans l’installation intitulée « Basta ».

En 2018 Forchino participe à l’exposition collective « Aquellos Bárbaros » (Ces barbares d’une autre époque), au Musée de Beaux-Arts Juan B. Castagnino à Rosario, où il expose des sculptures de la série « Desafinados » des années 80.

En octobre 2019, il réalise une exposition collective à la Faculté des Beaux-Arts de Rosario. Dans le cadre de cette exposition, Forchino explore le thème de la pollution environnementale à travers des personnages indifférents à la gravité de l’urgence climatique croissante.

Guillermo Forchino vit et travaille entre Paris et Rosario.