Petites têtes

Pendant ses années d’études à Paris, sans atelier ni espace physique pour réaliser ses sculptures, Forchino décide d’utiliser du papier mâché, un matériau simple qui lui permet de modeler dans un petit format. Il crée ainsi une série de petites têtes colorées avec de la cire vierge et des pigments, qu’il présente d’abord dans des bocaux en verre, puis enfermées dans des rustiques boîtes en bois ou amalgamés en formant de groupes. Au fil du temps, la plupart de ces œuvres ont été attaquées par des insectes, suivant l’évolution naturelle des choses.