Désaccordés

Guillermo Forchino nous plonge dans le monde des cliniques psychiatriques et des maisons de retraite. Ces œuvres font référence aux patients des hôpitaux psychiatriques visités par l’artiste au milieu des années 80 ainsi qu’au livre de Juan Antonio Vallejo-Nágera « Concert pour instruments désaccordés » œuvre qui aborde le thème de la folie et l’enfermement dans l’Espagne des années 50.

L’artiste aborde ce sujet en créant des personnages expressifs, prisonniers de leurs corps déformés, coincés sur des fauteuils roulants ou attachés par des tissus et des fils de fer en faisant également référence à la torture des années de la dictature militaire argentine.
Forchino réalise les expositions intitulées « Désacordés » avec les artistes Marcelo Castaño et Rubén Porta.